Quelles substances additives sont autorisées et comment ?

Publié le : 02 décembre 20204 mins de lecture

Les additifs alimentaires sont très utilisés dans les produits ultra-transformés et transformés comme les sodas, biscuits, bonbons, desserts… Ils sont ajoutés dans ces aliments pour effectuer des fonctions technologiques spécifiques. Ces substances peuvent modifier sa couleur, sa durée de conservation, sa texture, son goût… Pourtant, certains additifs comme le dioxyde de titane ou les nitrates ont éveillé des doutes. Quelles substances additives sont autorisées ? Comment sont-elles réglementées ? Révision de détail.

Qu’est-ce qu’un additif alimentaire ?

Dans l’Union européenne, toutes les substances additives alimentaires sont reconnues par un numéro commençant par E. Elles sont ajoutées intentionnellement dans l’aliment dans un but technologique spécifique : réduire les phénomènes d’oxydation, améliorer leurs conservations, renforcer leurs goûts, colorer les denrées… Les additifs alimentaires sont exclusivement supervisés par le règlement européen n°1333/2008. Même s’ils se servent en moindres quantités, ces substances sont mesurées et surveillées pour éviter les effets nocifs sur la santé. L’étiquetage du produit doit ainsi mentionner les fonctionnements réglementés de la substance spécifique utilisée et leur référant à son nom ou au nom E correspondant. Il existe plusieurs catégories d’additifs autorisés : les colorants (colorer des aliments ou renforcer leurs colorants), les édulcorants (apportent une saveur sucrée), les antioxydants (réduire les phénomènes d’oxydation), les conservateurs (conserver les aliments durant une durée assez longue), les agents de texture (améliorer la tenue et la présentation).   

Quelles substances additives sont autorisées et comment ?

Les additifs sont autorisés et peuvent être ajoutés dans les denrées alimentaires pour l’alimentation humaine s’ils ne présentent pas de danger pour le consommateur au niveau d’utilisation exercée. Selon la législation européenne, la démarche d’autorisation commence par la soumission d’une demande officielle auprès de la Commission européenne incluant des données scientifiques sur les niveaux d’utilisation ainsi que les utilisations conseillées de la substance. Après le contrôle de l’innocuité de l’additif par l’EFSA, la Commission européenne détermine si la substance est autorisée ou non pour les utilisations prévues. Elle serait ensuite figurée dans la liste européenne des additifs autorisés. La législation en vigueur anticipe aussi que l’emploi de cette substance doit avoir une nécessité pour le consommateur.           

Quels sont les produits qui renferment des substances additives ?

Les additifs autorisés se trouver dans plusieurs aliments transformés comme les conserves de cassoulet, biscuits, épices, plats préparés, boissons… La contenue d’additifs dépend souvent de la préparation et la transformation de l’alimentation, même s’il y a des particularités. Pourtant, ce sont les enchaînements de supermarchés qui deviennent sensibles à ce sujet et interdisent d’elles-mêmes les substances dans leurs marques propres. Les additifs ne peuvent pas ajouter dans certains aliments comme les produits non transformés, le beurre, le café, le miel, les pâtes alimentaires sèches, les jus et nectars de fruits, les œufs, le lait, les purées de tomates en conserves… Ils sont interdits aussi pour certains produits traditionnels et aliments réservés aux nourrissons et aux petits enfants.   

Qu’est-ce qu’un additif alimentaire ?
Comment les édulcorants intenses sont-ils réglementés ?

Plan du site